Non-respect du Stop-pub: comment lutter

Ce flyer qui ignore mon stop-pub

Si tu as recherché cet article, c’est que tu viens de faire l’amère (et très énervante !) expérience d’un non-respect du stop-pub. Tu viens de trouver un flyer dans ta boîte aux lettres ou pire, une pile entière de catalogues publicitaires ! Et en dépit de ton stop-pub aux couleurs criardes mis bien en évidence sur ta boîte aux lettres [écogeste 53]. Y’a plus de respect de nos jours…

Angry Bruce Lee GIF - Find & Share on GIPHY
J’vais les savater, tous ces fouteurs de prospectus !

C’est d’autant plus rageant que tu récupères tout ce papier inutilement imprimé pour le mettre directement au recyclage [écogeste 50]. Intérêt nul, zéro pour toi, mais impact environnemental NON nul, pas zéro du tout…!

On veut tous atteindre la perfection sur ce point, et on a bien raison ! Pour ne citer que quelques chiffres, afin de rappeler l’utilité d’un stop-pub sur chaque boîte aux lettres:

  • c’est en moyenne 30 kg par foyer par an
  • c’est 1/4 du papier consommé en France
  • 50% des prospectus sont des grands groupes, incitant à l’achat avec du marketing agressif
  • un stop-pub bloquerait environ 93% des prospectus
  • seulement 20% des français en sont équipés

Sources: chiffres 2015 de l’ADEME et UFC-que choisir

Daffy Duck Mail GIF - Find & Share on GIPHY

Comment lutter face au non-respect du stop-pub

Puisque c’est un déchet qui nous est imposé directement dans notre boîte aux lettres, il est normal de vouloir se défendre. Mais comment ? Et bien plusieurs choix s’offrent à toi en fonction de l’interlocuteur, alias le prospectus.

Cas 1 – Si c’est un prospectus d’une grande enseigne

Prenons un exemple concret, qui m’est arrivé en Mars 2019: https://www.facebook.com/groups/1996013490654718/permalink/2277606325828765/

Ce cas reste assez fréquent, tant la quantité de prospectus distribuée est énorme. Et bien souvent une erreur est plus machinale que véritablement volontaire de la part de l’agent de distribution. Dis-toi qu’il fait ça tous les jours, avec des milliers de prospectus, donc l’erreur est humaine ! Ça m’a fait mal rien que d’imaginer tout ce papier gaspillé… Dans ce cas, il y a une démarche en ligne assez simple à faire:

  1. Aller sur https://www.stoppub.fr/le-respect-du-stop-pub-est-une-obligation/ pour accéder à quelques explications très utiles et aux liens de signalement. Adrexo et Mediapost sont les deux sociétés qui s’occupent de la distribution en France. Les formulaires dédiés (Adrexo et Mediapost) permettent de les contacter directement pour faire un signalement.
  2. Bien souvent on ignore quelle société est responsable de la distribution frauduleuse, il est donc utile de faire le même signalement auprès des deux. Il vaut mieux trop que pas assez ! Un petit copier-coller bien placé te fera donc gagner du temps dans le signalement. Le non-respect du stop-pub mérite bien un peu de zèle !
  3. Tu devrais recevoir un retour par mail dans les prochains jours, avec un message qui ressemble à une promesse. Si le retour est négatif (« c’est pas moi ») de la part des deux sociétés, tu peux aller directement au paragraphe suivant.
  4. S’il y a récidive, il est ainsi conseillé d’aller porter plainte. Ouais, c’est chaud pour eux et ça demande du temps, mais il faut faire respecter ses droits ! Il est important de préciser que c’est pour non-respect de l’article R633-6 du code pénal. Et la Police n’a pas le droit de refuser ton dépôt de plainte (article 15-3 du code de procédure pénale). Bim, au tribunal pour non-respect du stop-pub !
Blocked GIF by Debby Ryan - Find & Share on GIPHY
« Bloqué…et…signalé. »

Dit comme ça, la démarche semble assez inutile, ou au contraire bien trop extrême. D’autant plus qu’il faut prendre le temps de décrire les prospectus (type, entreprise, quantité). Mais d’après mon propre retour d’expérience, une fois le signalement fait je n’ai plus eu de mauvaise surprise ! Je n’ai jamais eu recours à l’étape 4. Si le prospectus ne vient pas de ces deux mastodontes, on tombe dans le second cas.

Cas 2 – Si c’est un prospectus d’une petite entreprise

C’est tout de suite plus difficile à retracer, puisque dans leur cas ils diffusent souvent de manière indépendante. Mais ils sont logés à la même enseigne, et doivent respecter le stop-pub. Ils peuvent (et doivent) donc se faire taper sur les doigts de la même manière !

Seulement la démarche n’est pas aussi cadrée, il faut donc creuser légèrement plus. Et j’insiste bien sur le « légèrement », car ce n’est pas bien plus compliqué ! Car sur tout prospectus qui se respecte, il y a les informations nécessaires pour contacter l’entreprise.

  • Les contacter sur les réseaux sociaux

Bien souvent une entreprise qui fait des prospectus est a minima sur Facebook. Ainsi si tu as Facebook, tu peux leur rédiger un message spontané leur expliquant la situation. Mais reste courtois, il est impossible de se faire comprendre en insultant son prochain… Le champ des possibles ne s’arrête pas là, car tu peux aussi leur laisser un avis négatif, un bon moyen de pression.

Facebook GIF - Find & Share on GIPHY
« Retirer de la liste d’amis »

À Lyon, un groupe public te permet de poster une photo du non-respect du stop-pub en tagguant l’entreprise ! C’est généralement une photo du prospectus avec ta boîte aux lettres et ton stop-pub en évidence. Créé par l’antenne locale Zéro déchet Lyon, il s’appelle « Balance ta pub Lyon ». C’est un bon défouloir (respectueux) ainsi qu’une bonne manière pour l’association Zero Waste France de surveiller les récidives. En effet, cet association entreprend des actions en justice envers les entreprises les moins respectueuses, et ça calme !

Si un tel groupe n’existe pas pour ta ville, n’hésite pas à contacter ton antenne locale Zero Waste et à leur parler de cette initiative. Il faut absolument le créer pour avoir un levier de pression sur leur image de marque !

  • Les contacter directement

Mais si tu es absent.e des réseaux sociaux, il est toujours possible de mener une action plus directe. Tu peux leur envoyer un mail, un courrier, les contacter par téléphone, ou même aller les rencontrer physiquement ! J’insiste encore sur le fait de rester courtois, on compare un bout de papier et le respect envers autrui… Je te donne un exemple de message pour non-respect du stop-pub, récupéré sur le fameux groupe « Balance ta pub Lyon ».

Non-respect du stop-pub: que faire des prospectus ?

L’écrasante majorité aura tendance à les envoyer au recyclage, puisque c’est là que vont les papiers en fin de vie si on adopte l’écogeste 50. Mais j’ai eu quelques autres suggestions hilarantes, voire même lumineuses:

  • S’en servir pour allumer son barbecue (l’été) ou son feu de cheminée (l’hiver).
  • S’en servir de brouillon, notamment pour les flyers imprimés sur une seule face [écogeste 54].
  • Rendre le prospectus inutilisable (le gribouiller par exemple) puis l’envoyer dans une enveloppe non affranchie à l’entreprise concernée. L’entreprise devra payer l’affranchissement pour récupérer la lettre, voir que c’est inutile pour eux, et payer à nouveau pour la gestion du désormais déchet ! On touche directement au porte-feuille de la boîte émettrice ! Niveau bilan carbone c’est discutable en revanche, car le prospectus aura encore plus voyagé pour finir dans les mains de quelqu’un qui potentiellement ne le recyclera pas…
Fire Destroy GIF - Find & Share on GIPHY
« Brûlez-les tous »

Tu as d’autres idées ou un avis à partager ? N’hésite pas à t’exprimer dans les commentaires !

Et si mon stop-pub est tout simplement arraché ?

Il s’agit en effet d’un autre problème, mais pour lequel le résultat est identique: le prospectus est reçu.

Dans ce cas, il faut tout d’abord se tourner vers son syndic de copropriété afin de vérifier si le règlement précise une contre-indication à la personnalisation des boîtes aux lettres. C’est possible, oui. Si cela n’est pas précisé, un peu de communication et surtout du bon scotch auront raison de ton stop-pub !

Mais si c’est présent dans le règlement, le syndic reste dans l’obligation de trouver une solution d’affichage, afin que les foyers ne souhaitant pas recevoir de publicité puissent l’afficher. Car refuser les prospectus est un droit, aller à son encontre est pénalement répréhensible.

Laisser un commentaire