Réduire ses déchets: 10 gestes essentiels

logo SERD

Réduire ses déchets est un sujet de plus en plus d’actualité. Ça l’était même tout particulièrement la semaine dernière avec la SERD, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. C’est un événement organisé par l’ADEME qui a eu lieu cette année du 16 au 24 Novembre 2019.


Cette édition a été pour moi l’occasion de faire un tour d’horizon des gestes principaux. Naturellement inclus dans les écogestes, je les considère comme essentiels pour parvenir à réduire ses déchets individuellement, chez soi mais aussi sur son lieu de travail. Retour sur cette campagne réalisée sur mon compte Instagram, dans laquelle j’ai tout fait pour compiler des informations utiles. Avec la volonté de te faire comprendre les enjeux, déceler les éventuels blocages et adopter les bons réflexes !

Sommaire de l’article

1 - Refuser pour réduire ses déchets !
2 - Mettre un stop-pub
3 - Du jetable au durable
4 - Maîtriser le recyclage
5 - Acheter en vrac pour réduire ses déchets
6 - Cuisiner zéro déchet
7 - S'initier au cleanwalk
8 - Tenter de réparer pour réduire ses déchets
9 - Composter pour réduire ses déchets
10 - Le BONUS !

1 – Refuser pour réduire ses déchets !

View this post on Instagram

REFUSER ! ⛔️ #SERD2019 jour 1 . C'est vraiment la BASE si tu veux réduire la quantité de déchets qui sortent de chez toi via tes poubelles ! Ça n'est pas pour rien qu'il s'agit du premier des 5R de la démarche #zerodechet ! . Pourquoi refuser❓ Pour limiter l'accumulation d'objets et l'utilisation inutile de ressources ! Le "goodie" offert à la sortie du métro ou des centres commerciaux en est l'archétype. "Oui mais si ça a été produit, alors c'est déjà trop tard…" oui et NON. Car si l'entreprise se retrouve avec 10 000 exemplaires en trop sur les bras, elle reverra à la baisse ses prochaines campagnes de pub, ou même considérera que ce n'est pas une action marketing rentable ! Et là c'est gagné ! . Comment refuser❓ Il y a plein de situations dans lesquelles tu peux simplement dire "Non merci !" accompagné d'un sourire 😊 Refuser un prospectus, un journal gratuit tendu dans la rue ou encore refuser le papier entourant la baguette, ça n'est pas sorcier. Le dialogue est le meilleur outil dont tu disposes pour préciser que tu ne souhaites pas ce qui t'es proposé. Et c'est compatible avec les écouteurs vissés dans les oreilles, donc fais le plein de courage et refuse la prochaine fois qu'on te tend un truc que tu n'as pas réellement souhaité ! . Quand refuser❓ Tout le temps ! Dans notre société nous sommes matraqués de bibelots inutiles qui vont encombrer notre meuble d'entrée ou notre salon, alors pourquoi les prendre si on ne les veut pas ? . 🗣Raconte-moi ton premier refus avec conviction ! Pour moi c'est une paille dans un cocktail et la demande a bien été respectée, pour mon plus grand bonheur 🤩 . #SERD #zerowasteliving #reducewaste #ecofriendlyliving #lowwaste #dowhatyoucan #zerowastejourney #saynotosingleuse #zerowastetips #zerodechets #wastefreeliving #saynotosingleuseplastic #choosetorefuse #ecowarriors #zerowastemovement #refusethestraw #zerowastefrance #actforchange #zerowasteblogger #makelesstrash #lesstrash #zerowastecommunity #greentips #onestpret #refuseplastic #minimalwaste #wasteless #lowimpactmovement

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

La base de la base ! La société moderne de (sur)consommation dans laquelle nous vivons nous submerge d’objets toujours plus nombreux et de moins en moins utiles pour notre quotidien. Alors forcément quand nous acceptons tel ou tel objet offert gratuitement, il finit très rapidement à la poubelle. Avec une durée de vie bien réduite, nul doute que le gaspillage de ressources est très important: matériaux le constituant, énergie pour le modelage et l’assemblage, transport et enfin le traitement en tant que déchet.

Le premier geste à adopter pour réduire ses déchets est donc d’apprendre à refuser tout ce qui ne nous est pas nécessaire dans notre vie. Cela désencombre notre « chez nous » mais aussi notre esprit, et nous permet de penser plus librement à tout ce qu’on a déjà à faire dans la journée !

Es-tu déjà dans une attitude de refus du superflu ? RDV en commentaires

2 – Mettre un stop-pub

View this post on Instagram

METTRE UN STOP-PUB 🚫 #SERD2019 jour 2 . Hier je te parlais de refuser, et bien tu peux appliquer ce conseil dans la rue mais aussi chez toi ! Les prospectus ne sont pas les bienvenus même livrés directement dans la boîte aux lettres ! . Où se procurer un stop-pub❓ A la mairie gratuitement, auprès d'associations luttant contre les déchets (comme @zerowastefr et pour les lyonnais @zerodechetlyon et #mouvementdepalier), dans certains magasins moyennant un petit montant ou enfin sur Internet à imprimer chez soi ou au travail pour en faire profiter ses collègues. . Ai-je le droit❓ Sauf si le règlement de ta copropriété interdit explicitement la "personnalisation" des boîtes aux lettres, bien sûr que tu as le droit ! Un conseil: colle-le solidement (renforcé au scotch par exemple) pour éviter qu'on te l'arrache facilement… Et si le règlement est contre toi, le syndic doit mettre en place un panneau stop-pub lui-même, c'est une obligation légale et nul ne peut entraver ton droit à ne pas recevoir de pollution chez toi ! . Mon stop-pub n'est pas respecté 🚫 J'ai rédigé un article détaillant les actions à engager pour le faire respecter, article directement accessible dans mon profil ! . Dernier point: ce n'est pas d'une efficacité absolue, moi-même je reçois encore ponctuellement des pubs, mais la quantité et la fréquence a été énormément réduite: AVANT 🔴 300g de magazines de grandes surfaces par semaine, accompagnés de prospectus en tout genre. APRÈS 🔵 un prospectus tous les 2 mois environ. Et je les signale systématiquement (voir mon article pour la démarche). La preuve que ça fonctionne plutôt bien ! . #SERD #stoppub #adblock #adblocker #zerodechet #nowaste #zerowasteliving #zerowastehome #reducewaste #zerowastelifestyle #wastefree #zerowastelife #waronwaste #ecofriendlyliving #ecowarrior #goingzerowaste #dowhatyoucan #zerowastejourney #wastenot #zerowastetips #zerowastecollective #zerodechets #choosetorefuse #ecowarriors #onestpret #zerowastemovement #teamnopub #greentips

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

Cas pratique du premier geste, le stop-pub [écogeste 53] enraye efficacement les prospectus qui viennent polluer ta boîte aux lettres quotidiennement. Ce qui est magique dans cette action pour réduire ses déchets, c’est qu’elle a un pouvoir passif formidable. Tu as fait l’effort une fois d’installer un stop-pub, et les bénéfices sont présents pour toujours ! Lorsqu’on sait que cela représente environ 30 kg de papier par foyer et par an, c’est un gaspillage considérable de ressources !

Source: ADEME 2015 (mais ça n’a pas évolué dans le bon sens)

Bien évidemment c’est hors vandalisme ou sabotage de ce dernier. Dans cet autre article, je te propose des solutions pour parvenir à faire respecter ton droit à un stop-pub. L’essentiel est de ne pas désespérer, et de persévérer !

3 – Du jetable au durable

View this post on Instagram

DU JETABLE 🐛 AU DURABLE 🦋 #SERD2019 jour 3 . J'aime bien l'image de la chenille et du papillon pour ce geste, car il s'agit vraiment d'évoluer pour prendre de la hauteur sur sa propre consommation: ce que j'utilise fréquemment, ce qui nécessite que je m'équipe véritablement avec un élément durable. . Pourquoi changer❓ Avec l'interdiction à la vente à l'horizon 2021 de 8 éléments à usage unique en Union Européenne, nul doute qu'il va falloir s'équiper en objets plus durables, voir repenser ses habitudes de consommation. Cette interdiction n'est d'ailleurs pas anodine, car ces 8 éléments (couverts, assiettes, pailles, cotons-tiges, tiges de ballons, plastiques oxo-dégradables, récipients pour les aliments, gobelets en polystyrène expansé) représentent 70% de la pollution plastique marine constatée ! . Comment changer❓ Il ne faut pas changer n'importe comment, c'est-à-dire acheter tout et n'importe quoi de durable. Attention à l'effet de mode qui est déjà présent ! Il est donc primordial que tu analyses les objets à usage unique ainsi que les objets que tu remplaces souvent pour ENSUITE faire un achat en cohérence avec tes habitudes de consommation. Je doute que tu aies réellement besoin de belles boites en inox pour transporter ton sandwich, alors qu'un simple sac en papier issu du marché ou des étals à fruits fera amplement l'affaire ! C'est l'occasion de développer son esprit malin 😉 . 🗣Quel est ou a été ton équipement durable ayant remplacé tant de jetable❓Pour moi c'est assurément ma gourde (marque @gaspajoe) dont je ne saurai plus me passer désormais ! . #SERD #sustainableliving #plasticpollution #reusable #reducewaste #lessplastic #nomoreplastic #ecofriendlyliving #plasticfreeliving #endplasticpollution #lowimpact #goingzerowaste #breakfreefromplastic #plasticsucks #singleuseplastic #planetorplastic #plasticfreeoceans #reduceplastic #zeroplastic #plasticwaste #plasticpollutes #choosetoreuse #zerowastejourney #stopplasticpollution #reduceplasticwaste #zerowastetips #lifewithoutplastic #notoplastic #reuserevolution

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

Autre aspect concret pour réduire ses déchets, c’est le fait de s’équiper pour anihiler la consommation d’objets à usage unique [écogeste 27]. S’équiper oui, mais pas n’importe comment ! Je ne te conseille absolument pas d’acheter tout l’attirail zéro déchet (un sujet très tendance en ce moment) mais plutôt de regarder précisément ce dont tu as besoin pour un usage fréquent. Ainsi par exemple la belle paille en inox que tu as vu pour la quatrième fois sur ton fil d’actualité Instagram restera un fantasme, car peu de gens boivent régulièrement à la paille ! Bien évidemment ça se rediscute si tu es fan de smoothies ou si tu n’as plus de dents…

Quels seraient tes trois premiers achats durables ou, si tu es déjà équipé, quels sont tes trois favoris ? RDV en commentaires

4 – Maîtriser le recyclage

View this post on Instagram

MAÎTRISER LE RECYCLAGE ♻️ #SERD2019 jour 4 . La réduction des déchets passe par la bonne connaissance des filières qui permettent de les traiter, pour ne pas se retrouver à gaspiller malgré soi des ressources qui peuvent redonner vie à un autre élément. Ce n'est pas fortement lié à la réduction des déchets, mais bon lorsqu'on a un emballage dans les mains, encore faut-il savoir comment il peut être traité pour avoir un impact minime sur l'environnement ! . Pourquoi recycler❓ J'enfonce une porte ouverte, donc autant être bref. C'est pour limiter l'utilisation de ressources nouvelles, donc à extraire du milieu naturel, extraction ayant bien évidemment un impact négatif sur la biosphère et l'équilibre des milieux naturels. . Comment recycler❓ On y est ! En France c'est très simple, car la collecte du tri sélectif est en place sur la totalité du territoire ! Reste à apprendre les bons gestes, pour ne pas tout foutre en l'air 😉 actuellement c'est encore un peu compliqué car les consignes de tri varient d'une région à l'autre, mais une homogénéisation nationale est en cours et doit être opérationnelle en 2021. Donc d'ici là, renseigne-toi sur consignedetri.fr afin de voir précisément ce qui est traité efficacement sur ton territoire ! Sur l'aspect pratique, un sac de tri type vieux sac cabas dans un coin de la cuisine ou sous l'évier fait parfaitement l'affaire ! . Par pitié 🙏 pas de flemme, car certaines matières comme le verre se recyclent à l'infini sans perte de matière (juste une utilisation d'énergie pour reformer une bouteille) ! Donc on va périodiquement au bout de la rue pour amener ses déchets à la collecte, et on fait un beau geste citoyen ! . #SERD #ecofriendly #sustainable #recycle #upcycle #recycled #recycling #lowimpact #dowhatyoucan #thereisnoplanetb #lowimpactmovement #ecowarriors #onestpret #greentips #upcycler #recyclereuse #recycleplastic #recyclingideas #ecocircular #metalrecycling #recyclingproject #recycleright #ecofriendlyliving #ecowarrior #ecologie #sustainableliving

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

Le recyclage est un élément désormais bien ancré dans notre quotidien et dans le paysage citadin [écogeste 50], avec la présence de bacs de collecte des déchets recyclables en bas ou à proximité de chez nous. Mais réduire ses déchets est lié au recyclage seulement si nous visons des emballages exclusivement recyclables ! Par exemple la boîte en carton plutôt que le sachet plastique, ou l’utilisation d’aluminium plutôt que d’un film plastique étirable. Je ne parle que du plastique ? Tu as bien raison, je souhaite mettre le doigt sur un matériau qui a bien des travers pour l’utilisation à profusion qu’on en fait.

C’est plus léger, c’est plus résistant, mais c’est très rarement réutilisé !

En dépit d’une collecte importante, seulement 6% du plastique recyclable l’est véritablement ! En effet, les solutions technologiques pour introduire du plastique recyclé dans la fabrication de nouveaux emballages ne sont pas assez rentables par rapport à l’achat de matières premières pour faire du plastique neuf. Ajouté à ça, la complexité chimique des plastiques fait que certains sont difficilement recyclables. On marche sur la tête ? Un peu, oui.

Donc pour tes prochains achats, applique le geste n°5 ou focalise-toi sur des matières qui se recyclent avec un bon rendement de réincorporation dans la production !

MatériauRecyclabilité du matériauPart d’approvisionnement du secteur
en matière recyclée
Papier et carton5 à 7 fois66%
Verreinfini58%
Aluminiuminfini50%
Plastique7 types de plastique,
dépend de sa composition:
de infini à non recyclable
6%

Source: ADEME 2018

5 – Acheter en vrac pour réduire ses déchets

View this post on Instagram

ACHETER EN VRAC 🍎 #SERD2019 jour 5 . Après avoir parlé de recyclage – afin de convenablement trier ce qui est recyclable et accumulé dans tes placards – il est nécessaire de prendre un peu de hauteur (rappelle-toi le 🦋 du post n°3) et de voir ce qui peut carrément être évité à l'avenir. . Pourquoi acheter en vrac❓ – Pour ne plus payer l'emballage, tout simplement. Dans le prix d'un article, le coût lié à l'emballage (matière, design, impression, marketing) n'est pas négligeable. Et moins d'emballage signifie moins de déchets à traiter. – Pour acheter la quantité souhaitée. Il faut prendre ses marques au début mais cela contribue efficacement à réduire le gaspillage alimentaire, qui est une autre source de déchets bien entendu ! . Comment acheter en vrac❓ Réutiliser des sacs en papier, se construire des sacs en tissu, utiliser tous ces sacs cabas que tu t'es mis à collectionner, aller chez le boucher/boulanger/fromager/tout-ce-que-tu-veux-en-er avec tes contenants type boites alimentaires. . Où acheter en vrac❓ Je touche aux habitudes de consommation, il n'est jamais facile de changer de telles choses. Mais en s'informant davantage, en trouvant les bons magasins engagés et proches de chez toi (pour les lyonnais, voir la carte interactive de l'association @the_greener_good) tu seras en mesure de réduire efficacement cette collection d'emballages dont tu ne veux plus ! . Tout n'est pas forcément compatible, mais réduire de 90% ses emballages c'est déjà un sacré beau geste, non !? . 🗣Quel est l'article sur lequel tu as le plus de difficulté à acheter en vrac❓ Je VEUX te trouver une alternative ou une solution ! . #SERD #shoplocal #zerowaste #bulk #bulkisbeautiful #fightfoodwaste #makelesstrash #nopackaging #greentips #zerowastemovement #zerowasteshopping #zerowastetips #vrac #banthebag #packagefree #dowhatyoucan #goingzerowaste #zerowastelifestyle #betterchoices #ecoconscious #reusereducerecycle #buyless #glassjars #minimalwaste #onestpret #zd #ecowarrior #ecoresponsable #greenlife

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

Les achats en vrac [écogeste 15] contribuent fortement à réduire ses déchets, et je pèse mes mots (sans emballage svp) ! Puisque le combat se fait à la source, chaque emballage évité par un achat vrac disparaît définitivement de ta poubelle. C’est une manière de consommer qui nécessite de revoir un peu ses habitudes de stockage, mais qui est tellement évidente une fois la transition faite !

Avec 35% de papier ou emballages en moyenne dans la poubelle d’un foyer, c’est donc un changement à opérer dès que possible ! Son impact est véritablement immédiat et visible (donc bon pour la motivation) !

Des difficultés pour trouver des magasins qui proposent du vrac ? La carte interactive CartoVrac pourrait alors t’aider !

6 – Cuisiner zéro déchet

View this post on Instagram

CUISINER 0️⃣ DÉCHET #SERD2019 jour 6 . Je m'amuse à trouver des solutions pour cuisiner la totalité d'un aliment, afin de ne vraiment rien jeter ! Car qui dit aliment cuisiné à 100% dit déchets évités 😉 . C'est un geste qui fait appel à ta créativité culinaire, ainsi qu'à ta curiosité gustative. Rien n'est nécessairement mauvais, il suffit de voir comment l'agrémenter (épices, autres aliments, combinaison inattendue, etc.). Un maître-mot, laisse ta créativité l'emporter ! Et surtout persévère, c'est au bout de plusieurs essais que la recette devient vraiment intéressante ! . Sur mon profil tu as pu voir récemment un post sur ma recette du cake aux fanes de radis, et bien je t'en livre une seconde aujourd'hui ! Une recette qui m'a été demandée par plusieurs d'entre vous, mes graines de potimarron aux épices ! . Ingrédients: les graines d'un potimarron, peu importe sa taille ! 1️⃣ Séparer les graines de la chair du potimarron. 2️⃣ Placer les graines telles quelles bien à plat sur un plat qui passe au four. 3️⃣ Enfourner à 180°C environ 45min-1h en mode four. Pas de chaleur tournante, c'est moins efficace (en tout cas chez moi). Ajuster la cuisson par expérience, les fours ne sont pas tous identiques: un peu plus, un peu moins. Généralement je cuisine le potimarron en même temps que ses graines (placées séparément à l'étage du dessous), j'optimise au passage ma consommation d'énergie du four 😉 4️⃣ Placer les graines dans un bocal, ajouter un PETIT fil d'huile (l'huile d'olive donne plus de goût, j'adore 😋), du sel et des épices. Jouer sur les quantités pour trouver le mix qui te conviendra le mieux ! Elles se conservent à température ambiante, à l'abri de l'humidité et tant que tu résistes ! . 🗣As-tu une recette zéro déchet à partager❓ . #SERD #healthyfood #plantbased #healthyrecipes #vegetarianrecipes #healthyrecipe #reducewaste #zerowastelifestyle #wastefree #plantbasedrecipe #goingzerowaste #recettefacile #plantbasedmeals #zerowastekitchen #wastefreeliving #zerowastefood #antigaspi #stopfoodwaste #fightfoodwaste #zerowastecooking #antigaspillage #zerogaspi #vegetariandelight #zerowastetips #legumesdesaison #nofoodwaste #wasteless #usewhatyouhave #foodwaste

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

Dans la continuité des achats vrac [écogeste 15], un autre levier intéressant apparaît dans la nourriture, miam ! Cuisiner zéro déchet [écogeste 8] permet de réduire ses déchets organiques, tu sais ceux qui moisissent au fond de ta poubelle et donnent du jus de poubelle dégueulasse. Ça mérite un caractère gras, car c’est vraiment une odeur dé-gueu-lasse.

Un bon moyen de s’en affranchir est de consommer un maximum de ce qui est comestible, encore faut-il se mettre à cuisiner régulièrement. Le principe du batch-cooking permettra aux plus flemmards de se faire rapidement à manger pour une semaine ou plus. Pour celles et ceux qui comme moi apprécient cuisiner, ça se fera moins dans la douleur.

Le principe est donc de limiter les épluchures et les chutes d’aliments en optimisant leur consommation et, parfois, leur utilisation en cuisine. Ça peut aller d’un fruit ou légume consommé directement avec la peau à une carcasse de poulet rôti qui passe en jus de bouillon. Ainsi la peau n’est pas jetée, de même que les morceaux de viandes accrochés aux os. Pour les fruits ou légumes, une telle manière de consommer incite à passer sur des produits issus de l’agriculture biologique [écogeste 6]. Le geste n°9 reste la solution finale si la génération de déchets alimentaires n’est pas évitable.

Des idées de cuisine zéro déchet, végétarienne ou même végane à nous partager, ou que tu voudrais voir en format vidéo ? RDV en commentaires !

7 – S’initier au cleanwalk

View this post on Instagram

S'INITIER AU CLEANWALK 🚶‍♀️🚶‍♂️ #SERD2019 jour 7 . Maintenant que tu as rechargé les batteries avec une délicieuse recette #zerodechet, il est temps de sortir combattre la grande méchante #pollution passive 💪 ! . C'est armé de gants, de tes belles chaussures de running qui prennent la poussière dans ton meuble à chaussures, de ta plus forte conviction écolo et d'un ou plusieurs sacs que tu parviendras à terrasser ce monstre dans ton quartier ! Et tu peux bien évidemment constituer une escouade de voisins pour partir en quête ! . Le #cleanwalk, c'est une manière citoyenne de déambuler dans les rues, en ramassant les déchets que certaines personnes peu scrupuleuses ont déposés ça et là sur le trottoir, dans les buissons et sur les pelouses. Version moins sportive que le #plogging, son impact est tout aussi efficace, car tu as pour objectif de collecter les déchets que tu aperçois sur ton passage afin qu'ils soient traités. De cette manière tu dis activement "NON" à la pollution passive de tous ces dépôts sauvages de déchets, même minimes ! Car c'est sans oublier que tout ce qui est au sol finira, tôt ou tard, dans une rivière puis une mer et terminera sa course dans les océans… . Sur le sujet je te conseille bien évidemment @cleanwalker.off mais aussi une de mes vidéos YouTube, pour te permettre de voir concrètement les impacts positifs qu'a un tel événement dans ton quartier 😉 RDV sur ma chaîne, lien dans mon profil ! . #SERD #supergreen #savetheplanet #savetheearth #saveourplanet #noplanetb #ecofriendlyliving #dowhatyoucan #thereisnoplanetb #ourplanetourhome #fortheloveofnature #ecowarriors #onestpret #greentips #saynotolandfill #marinepollution #plasticfreeforthesea #stopplasticpollution #plasticfreeoceans #plasticsucks #endplasticpollution #plasticpollution

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

En quoi ramasser des déchets dans la rue [écogeste 91] contribue à réduire ses déchets ? C’est une bonne question, et je te réponds tout de suite, car cela a plusieurs impacts selon moi:

  • cela te permet de réaliser qu’il y a énormément de déchets qui gisent dans ton quartier et ailleurs, même partout. C’est une prise de conscience par l’expérience qui te permet de renforcer ta conviction à ne plus produire autant de déchets qu’avant. Cela propulse donc dans le bon sens pour réduire ses déchets, avec une motivation en béton armé triple épaisseur.
  • le cleanwalk apporte un élan de solidarité qui peut se répercuter plus tard au niveau du voisinage. En ayant identifié tes voisins engagés pour l’environnement, tu sais mieux vers qui te tourner pour de tels sujets. L’entraide apporte à la fois de la motivation et un échange de connaissances, tout bénef’ pour persévérer et réduire ses déchets ensemble !
  • ça peut paraître bête, mais enlever les déchets visibles du paysage réduit la récidive. Il est plus simple de jeter par terre quand c’est déjà sale. En revanche on réfléchit, même inconsciemment, à trouver une poubelle si la rue est propre.

Donc pour réduire ses déchets et ceux des autres, rien de tel qu’un bon cleanwalk dans son quartier avec ses voisins ! Un exemple en images, avec un cleanwalk auquel j’ai participé !

Ça te tenterait d’en organiser un, et tu as des questions ? RDV en commentaires.

8 – Tenter de réparer pour réduire ses déchets

View this post on Instagram

TENTER DE RÉPARER 🔧 #SERD2019 jour 8 . Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, il est de plus en plus simple d'opter pour le remplacement pur et simple d'un équipement plutôt que d'envisager sa réparation. Et c'est surtout vrai dans l'électronique avec l'obsolescence programmée, et où les ménages ignorent tout du fonctionnement de ces machines (PC, smartphone, mais aussi lave-linge, etc.) dont ne peuvent en assurer eux-mêmes la maintenance. Mais c'est loin d'être une fatalité ! . Pourquoi réparer❓ Cela permet de faire des économies, et à toutes les échelles: – pour l'argent 💶 car une réparation coûte souvent bien moins cher qu'un remplacement complet, – pour l'environnement 🌿 car cela limite drastiquement la consommation des ressources naturelles, étant donné qu'on se limite au remplacement d'une partie de l'équipement, – pour sa confiance en soi 😎 car c'est très gratifiant de pouvoir dire "Je l'ai réparé moi-même !", encore faut-il avoir un esprit curieux et un brin manuel. Et puis on apprend plein de nouvelles choses sur ces appareils du quotidien, le savoir étant franchement très accessible avec tous les tutoriels en ligne ! . Et si je n'y arrive pas tout seul❓ Il existe de nombreuses associations, repair cafés et bricothèques qui te permettent de venir avec ton appareil pour le faire réparer (ou même auto-réparer, tu apprends en direct avec un expert), donc tu n'as plus d'excuse car le prix est souvent solidaire ! . #SERD #repair #repairshop #fixit #ecowarrior #dowhatyoucan #choosetoreuse #reuserevolution #greentips #repairskill #trytorepair #actforchange #surconsommation #antigaspillage #onestpret #ecowarriors #ecofriendlyliving #repurpose #reducereuserecycle #sustainableliving

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

C’est selon moi le geste [écogeste 72] qui peut sauver une bonne quantité d’argent et contribuer solidement à réduire ses déchets. La réparation est une action délaissée dans notre société de consommation, où chacun est incité à remplacer plutôt que rafistoler. Mais pour les petits budgets, tenter de réparer son équipement peut sauver une fin de mois. C’est plus ponctuel que l’alimentation ou les autres gestes vu précédemment, mais c’est tout aussi primordial.

Comme j’ai pu te montrer dans une vidéo où j’apprends à réparer mon vélo avec l’aide d’un atelier d’auto-réparation, le budget engagé est nettement inférieur à l’achat d’un nouveau vélo. Et ça m’a bien sauvé la mise, car je n’avais clairement pas prévu de racheter un vélo, même d’occasion [écogeste 71].

9 – Composter pour réduire ses déchets

View this post on Instagram

COMPOSTER SES DÉCHETS 🗑 #SERD2019 jour 9 . Ce que tu vois là n'est autre qu'un ver de mon lombricomposteur (LC), en pleine séance d'étirement ! Le lombricompostage est en soi une activité plutôt récente chez moi, cela fait un an que je composte mes déchets. . Pourquoi composter❓ Dernière entrée des 5R de la démarche #zerodechet ("Rot" en Anglais), le compostage est un moyen réellement efficace pour réduire tes déchets. Tu en obtiens du compost, idéal pour rempoter tes plantes ou faire pousser dans ton jardin ! . Comment composter❓ Plusieurs chemins s'offrent à toi, en fonction des opportunités et du budget: – le lombricompostage: tu peux construire ton propre LC mais en acheter un garanti son bon dimensionnement et son fonctionnement, le mien m'a coûté 80€ (marque #ecoworms). Tu peux récupérer des vers gratuitement. Certains éléments ne peuvent être introduits car agressifs pour les vers ou ne pouvant être dégradé par l'écosystème. Je fais des vidéos sur le sujet, va voir ma chaîne YouTube (lien dans le profil) ! – le bokashi: moins contraignant (mais aussi bien moins fun !) et nécessitant d'acheter périodiquement des recharges (compter en moyenne 10€ pour 2kg = 6 mois de fonctionnement), le bokashi est réputé pour dégrader tous les aliments. – le compostage collectif: c'est ce qui se monte avec le projet "Terre Sisley" auquel je participe dans mon quartier ! Une asso encadre l'activité, tous les membres prennent part aux permanences, et la vie du quartier en est améliorée 😁 ! Moyennant une adhésion annuelle et un peu de ton temps, cela reste le plus économique ! Fonctionnement similaire au lombricompostage quant aux déchets à introduire. . 🗣Compostes-tu déjà tes biodéchets❓ Raconte-moi dans quelles conditions (taille du foyer, quantité, problèmes rencontrés) ! . #SERD #compost #ver #compostable #vermicompost #verdeterre #eiseniafoetida #lombricompost #lombricomposteur #reducewaste #lesswaste #zerowastelife #waronwaste #lowwaste #dowhatyoucan #zerowastejourney #zerowastetips #zerodechets #zerowastecollective #notrash #goingzerowaste #lowimpact #onestpret #zerowastemovement #greentips #zerowastecommunity #minimalwaste

A post shared by Yann Going Green (@yann.going.green) on

En fin de chaîne concernant l’alimentation, vient le compostage [écogeste 55]. Une solution très efficace pour réduire ses déchets, et surtout réduire la fréquence de visite du local à poubelles. Qui, entre nous, n’est pas franchement mignon. Il y a plusieurs solutions pour composter ses déchets:

  • le lombricomposteur: c’est un sujet que j’aborde en vidéos sur ma chaîne YouTube donc je ne vais pas m’étaler ici.
  • le bokashi: un moyen efficace de composter tous tes déchets alimentaires, y compris les restes de viande ou de poisson.
  • le composteur de quartier: version XXL sans vers, c’est une expérience locale que je souhaite à tout le monde ! Si tu me suis sur Instagram, je publie régulièrement des stories concernant l’aventure « Terre Sisley ». Avec certains habitants du quartier nous cherchons à monter un composteur collectif !

Avec 27% de biodéchets en moyenne dans la poubelle d’un foyer, nul doute que composter cette portion agit favorablement pour réduire ses déchets !

Source: ADEME 2018

10 – Le BONUS !

Si tu es un adepte des neuf premiers gestes abordés dans cet article, tu es déjà bien plus engagé pour l’environnement que tu ne le crois ! Donc avant toute chose, je t’envoie un grand BRAVO ! Tu n’es pas au bout du chemin, car la route est encore longue et sinueuse pour réduire ses déchets. Mais tu as déjà acquis beaucoup de connaissances et de conviction, et tu sais repérer les éléments générateurs de déchets.

La prochaine étape de réduction des déchets ayant le plus gros potentiel est sans nul doute ceci: aider ton entourage. C’est une action que je déploie progressivement avec mon programme de coaching en écoresponsabilité !

Aider dans cette démarche [écogeste 52], expliquer les pièges et les alternatives, et ainsi diffuser avec bienveillance tes connaissances ! Le potentiel de réduction des déchets pour ce dixième point est sensationnel. En effet, il multiplie le pouvoir de chaque geste précédemment abordé par le nombre de personnes que tu accompagnes dans cette transition. Ça en fait un sacré paquet de déchets évités ou à éviter, quand on sait que la moyenne nationale est de 568 kg de déchets par foyer !

Source: ADEME 2018

Bonus lyonnais

Pour les lyonnais il existe un programme d’accompagnement formidable auquel je participe, je veux parler des Ambassadeurs du changement. C’est un programme encadré par l’association Anciela, résolument engagée dans l’accompagnement des initiatives citoyennes pour une société écologique et solidaire. Leur site dédié te présente en détail les moyens mis en oeuvre pour accompagner son entourage. Et le nombre d’ambassadeurs du changement ne cesse de grandir, ainsi que les actions mises en place ! Lorsqu’il m’arrive d’en parler sur mes réseaux sociaux, j’utilise le hashtag #ambassadeurduchangement. Au plaisir de t’y retrouver !

Tu peux t’exprimer sur cet article via la section des commentaires, j’y prête une grande attention !

Laisser un commentaire