Shangri-La

Titre: Shangri-La
Slogan: –
Auteur: Mathieu Bablet
Éditions: Ankama, label 619, 2016

Résumé officiel de « Shangri-La »

Dans un futur lointain de quelques centaines d’années, les hommes vivent dans une station spatiale loin de la Terre et régie par une multinationale à qui est voué un véritable culte. En apparence, tout le monde semble se satisfaire de cette « société parfaite ». Dans ce contexte, les hommes veulent repousser leurs propres limites et devenir les égaux des dieux. C’est en mettant en place un programme visant à créer la vie à partir de rien sur Shangri-La, une des régions les plus hospitalières de Titan, qu’ils comptent bien réécrire la « Genèse » à leur façon.

« Le monde est parfait car Tianzhu Enterprises veille à votre bonheur »

Le livre "Shangri-La" est un grand format, et la reliure bleue marine s'allie parfaitement avec la première de couverture où l'on voit un astronaute flottant dans l'espace.
Le grand format du livre est très esthétique

L’espace infini. L’Homme et Tianzhu Enterprises. Tianzhu TV, TZ-Phones, Tianzhu-Tab, Tianzhu Fitness, Tianzhu Burgers, Tianzhu Immobilier, Tianzhu Bank… Le monde est parfait car Tianzhu Enterprises veille à votre bonheur.


Mes impressions sur « Shangri-La »

Top quality product !

Indépendamment du contenu, tenir la BD dans ses mains est déjà hyper agréable ! La qualité de l’édition est vraiment bonne, et le grand format du livre fait qu’on sent qu’on va passer un bon moment lors de sa lecture ! Les graphismes sont un peu déroutants au départ, mais on s’y habitue bien et c’est magnifiquement complété par des cases clés de l’histoire faites sur fond de tâches d’encre. Tout de suite un exemple, car dit comme ça c’est assez difficile à imaginer.

Photo tirée de "Shangri-La": un astronaute est surpris par un événement. La situation est sur un fond très coloré avec des nuances à l'aquarelle de rose et d'orange.
Houston, nous avons un problème !

Et si on allait faire un tour du côté du scénario ? Bonne idée !

Comme tu as pu le lire dans le résumé officiel, ce récit de science-fiction se déroule après la catastrophe du 21ème siècle. Tiens donc… Cette catastrophe a amené l’humanité à vivre en orbite autour de la planète bleue désormais inhabitable, entassée dans une station spatiale détenue par Tianzhu enterprises.

Tianzhu Enterprises

Cette même entreprise subvient à tous les besoins nécessaires à la population. Elle régit l’ensemble des activités de la station sur un schéma de surconsommation identique à celui qui a causé la perte de la Terre. Sauf que dans ce cas, la limite de la bienséance est quasi-inexistante. La femme objet est entourée de slogans pour te faire acheter à tout prix: et ça marche.

Photo tirée de "Shangri-La": c'est un panneau publicitaire géant avec une femme nue entourée de slogans incitant à consommer les produits de Tianzhu enterprises.
Panneau au format 30 fois 20 mètres (Scott en bas à droite)

Ça ne sonne pas très glorieux comme scénario futuriste, n’est-ce pas ?

L’humanité est dans une sacrée mélasse, et on suit un gars, Scott. C’est un explorateur spatial dont les missions tombent au compte-goutte. Et ses dernières missions top secret les ont toutes amenées à visiter des station-laboratoires de Tianzhu mystérieusement devenues silencieux… Docile, il garde secret ses observations même si elles sont pour le moins perturbantes, seulement l’équipage avec lequel il intervient ne semble pas l’entendre de cette oreille.

Je suis obligé de m’arrêter là, sinon il sera trop difficile de ne pas te spoiler les rebondissements ! J’ai juste une question, à répondre une fois que tu l’auras lu: quel est ton avis sur l’issue ?


En conclusion

J’ai franchement adoré cette histoire, qui nous fait réfléchir sur le modèle de société actuel, avec ses travers mais aussi ses points positifs. La surconsommation est poussée à son extrême, avec tous les problèmes qu’elle peut engendrer.

Elle nous fait également réfléchir sur le fonctionnement de l’Homme avec ses semblables. Les hommes et femmes vivent entassés dans des cellules leur servant d’appartement. Des expériences génétiques ont permis à une race d’humanoïdes d’émerger, et ils sont en proie à une discrimination violente. Elle aborde à plusieurs reprises la notion d’équilibre entre majorité puissante et minorité exploitée.

La bande dessinée parvient même à nous amener sur un plan plus philosophique. L’Homme est-il incapable d’apprendre à vivre en harmonie avec le vivant ? On en arrive à réfléchir à l’utilité de l’Homme, à la quête du sens de la vie. Pourquoi sommes-nous là, perdus au milieu de l’immensité spatiale ?

Vous avez 4h.

Laisser un commentaire